Accueil > Du Grain Au Pain > Les Moulins > Fonctionnement du moulin > Les meules

Les meules

dimanche 30 avril 2017

« Pour faire une bonne mouture , il faut que
chaque coup de meule enlève l ’écorce du bled ,
sans y laisser de farine.
La mouture sera à son plus haut point de perfection,
si l’on parvient à ne faire pour un grain
de bled qu’une seule écaille de son écorce sans y
laisser aucune farine. »

Extrait du livre Manuel du meunier 1790


Les meules fonctionnent par paire, une dormante ou gisante en dessous et une autre courante ou volante au dessus.
Le grain entre par l’œillard, au centre de la meule courante, entraîné entre les deux meules par le mouvement rotatif croisé des rayons. Le grain dans l'entrecœur
Il est progressivement ouvert dans l’entrecœur puis curé de sa farine sur la feuillure avant d’être évacués par le courant d’air conduit par les rayons.

Les pierres d’assemblage des meules proviennent pour la plupart de La Ferté-sous-Jouarre en Seine et Marne surtout pour la feuillure en périphérie.

Le rhabillage des meules est nécessaire pour retrouver une pierre légèrement abrasive. En effet, la surface tend à se polir par l’usure qu’amène la mouture du grain.
Cette opération consiste à blanchir l’entrecœur, refaire les lignes de la feuillure et contrôler la profondeur des rayons.