Accueil > Du Grain Au Pain > Les Moulins > Fonctionnement du moulin > Le blutage

Le blutage

mercredi 3 mai 2017

A la sortie de la meule, la farine complète est encore mêlée de tout le reste du grain.
Le blutage consiste à séparer la farine par tamisage du son et du rebulet.
La plupart des moulins artisanaux sont équipés d’un long tamis rotatif enfermé dans un meuble étanche à la « poussière » de farine, la bluterie.
La toile est composée de bandes cousues ensembles de maillages progressivement plus large.
Partant d’une maille de l’ordre du dixième de millimètre à l’entrée du tambour pour la farine la plus fine, elle se termine par une courte bande assez lâche qui sépare encore le rebulet du son.
Anciennement cette toile était en soie tissée, actuellement la plupart des moulins utilisent un assemblage de toiles synthétiques.

Le planchistère qui équipe souvent les moulins à cylindres est une machine de conception plus récente composée d’une superposition de tamis vibrant.