Accueil > Les Moulins > Province de Liège > Moulin de Ferrière à Lavoir

Moulin de Ferrière à Lavoir

vendredi 9 mars 2018

Le moulin de Ferrières, un patrimoine exceptionnel.

Dans le village de Lavoir au cœur du Parc Naturel Burdinale-Mehaigne, se situe, l’un des derniers moulins artisanaux encore en activité de la province de Liège, le moulin de Ferrières.
Proche du ruisseau de Lavoir, il y puisait l’énergie nécessaire pour faire tourner ses trois paires de meules et d’autres éléments dont trois machines de tris et deux bluteries.
La roue à aube originale casse lors des inondations de mai 1947. En 1982 la roue métallique du moulin de Gelbressée vient la remplacer, mais ne sera pas utilisée. Après avoir tourné à la force d’un vieux moteur diesel, le moulin tourne aujourd’hui à l’électricité.
Mais si l’eau ne fait plus tourner la roue du moulin depuis 1947, les engrenages, les meules, les trieuses et les bluteries ont gardé leurs aspects d’antan.

C’est en 1956 que Monsieur et Madame Broset acquièrent le moulin, puis relancent la meunerie en 1976 avec leur fils Pierre. Ils s’investissent alors dans la valorisation de leur moulin à travers différents projets en parallèle à l’activité de mouture. Tandis que la régions voit ses autres moulins fermer l’un après l’autre, ils maintiennent vivante la tradition des gestes ancestraux du meunier et du rhabilleur de meules jusqu’en 2014.

Pierre Broset décède en 2014, et le moulin s’endort, pour un court laps de temps. Très attachée au Moulin de Ferrières, la commune de Héron acquiert ce bien en vue de relancer l’activité de meunerie et préserver ce patrimoine pour perpétuer son histoire, ses traditions et ses valeurs…

En mémoire de Pierre Broset, pour répondre à l’urgence de réhabiliter le moulin, de maintenir les liens avec les clients et préserver ce merveilleux outil, nous créons l’ASBL du Grain au Pain en 2015. L’ASBL signe pour ce faire une convention d’un an avec la commune de Héron. Une équipe de volontaires, passionnés et multidisciplinaires se met au travail ! Nous y menons de nombreux travaux : Confection et remplacement
- De parties de buses en bois
- Des enchevêtrures de meules
- Des chaînes à godets
- De la grande toile de bluterie
- Rhabillage des meules ...

Après quelques mois, l’activité reprend. L’ASBL en partenariat avec l’École Paysanne du MAP (Mouvement Agricole Paysan) y donne deux initiations/formations à la meunerie qui connaissent un beau succès et permettent de partager la passion du chant des moulins et de la bonne farine…
La convention se termine, le moulin est entre les mains de la commune.

Au printemps 2017, la commune fait de nouveau appel à l’ASBL. Nous nous remettons au travail, le moulin nécessitant un grand nettoyage, quelques travaux de réparations et nous relançons la mouture. Au début de l’été, lorsque la saison meunière se termine, nous préparons le moulin à la « mise à blanc », période d’arrêt indispensable, avant de remettre à nouveau les clefs à la commune.

Transmission de savoir
Meunier d’exception, réservé et passionnant du moulin de Ferrières, Pierre Broset nous a fait découvrir la magie des moulins. Il nous a quitté mais nous a communiqué sa passion, une partie de son savoir aussi... En 2014 Olivier alors client du moulin depuis plus de vingt ans, aujourd’hui volontaire très actif de l’ASBL Du Grain au Pain, a l’occasion de donner un coup de main à Pierre durant quelques samedis, jours de mouture au moulin. Cette période malheureusement trop courte aura été l’occasion d’un échange inoubliable permettant une transmission de savoir et un temps d’écolage impromptu... Lors de la réhabilitation et pour permettre la reprise de l’activité du moulin de Ferrières, L’ASBL a reçu par ailleurs de nombreux conseils, savoirs et savoir-faire des quelques derniers meuniers artisanaux de Wallonie. Olivier est aujourd’hui un peu meunier et surtout détenteur d’un savoir en voie de disparition qu’il est heureux de partager.

L’histoire du moulin de Ferrières continue à s’écrire

Grâce à un appel à projet de l’AEI (Agence pour l’Entreprise et l’Innovation), l’ADL (Agence de Développement Locale) de Héron a obtenu un subside de 150.000€. Celui-ci lui a permis d’engager un chargé de projet, Stéphane Dormal pour deux ans jusqu’à la fin de l’été 2018 . Il a pour mission de maintenir l’activité de mouture et de développer une filière céréalière bio.
Un beau programme ! En effet, il reste de nombreux travaux à faire pour préserver et améliorer l’outil meulier de Ferrières. En tant que partenaire du projet, nous restons très attachés au maintien en activité du moulin ; L’ASBL met pour cela ses compétences à dispositions du projet afin que ce bien public soit maintenu en état de fonctionner et permettre aux citoyens de trouver près de chez eux de la farine locale de qualité, permettre aux paysans en diversification d’y moudre leurs grains et de vendre leur farine ou encore leurs pains.

Et puis, Vincent Henrion qui avait participé à la restauration et à la remise en route du moulin fait désormais tourner le moulin les mercredis depuis l’automne 2018. Sous le viaduc de Lavoir, au bord de son ruisseau, le moulin de Ferrières n’a pas moulu son dernier blé.

Rue Close 12 à 4217 Héron

https://www.rtbf.be/auvio/detail_le-moulin-de-ferrieres?id=2028336